Nous avons décidé de retourner au Musée Romain de Vidy où nous étions déjà venues en 2015, pour notre dernier atelier de l’année 2017, celui du 26 novembre.

L’accueil qui nous a été fait s’est révélé une fois de plus très agréable et on a à nouveau mis à notre disposition une salle, bien pratique pour nos moments d’écriture et de lecture de nos textes.

L’exposition temporaire « Trop c’est trop », prolongée jusqu’au 4 février 2018 est fascinante, dérangeante… effrayante quant au fond.
La forme elle, laisse une grande place à l’humour, ce qui permet au visiteur d’entrer dans le vif du sujet, soit la destruction de la Terre par l’Homme, d’une manière ludique mais fine et intéressante.

Cela reste une exposition « coup de poing » qui aborde des aspects variés directement en lien avec les problèmes (disparition d’espèces, réchauffement climatique, pollution, etc…) qui, à moins d’apporter des solutions rapides, mèneront l’humanité et la planète à leur perte.

Il en est ressorti que Midas, Prométhée, Narcisse, Dédale et autres personnages de la Mythologie grecque sont encore totalement sous les feux de la rampe à notre époque.

Un atelier particulier car cette fois-ci les participants ont dû écrire deux textes avant de visiter l’exposition. Un atelier basé sur la Mythologie, la science-fiction, la dystopie.

Ce dernier atelier de l’année a été l’occasion d’échanger sur des thèmes ma foi un peu préoccupants…