Nous sommes six à nous retrouver devant le Musée d’Art et d’Histoire le dimanche 4 octobre 2020.

L’exposition : L’enfant dans l’art suisse d’Agasse à Hodler nous sert de support pour écrire.

C’est l’occasion de découvrir des toiles de peintres suisses moins connues, mais très intéressantes . Toutes  reflètent l’évolution de la société en rapport avec l’enfant ainsi que de la place qu’il y occupe.

A partir du XIX ème siècle l’art commence à s’intéresser à l’enfant comme un sujet à part entière. Les quatre thèmes de l’exposition nous font traverser différents aspects du lien de l’enfant à la mère, à la famille, à la société et à la souffrance.

Nous écrivons un texte par section:

Pour la maternité, nous analysons ce que le peintre a voulu montrer, ce qui l’a poussé à choisir ce modèle, ces couleurs, cette mise en scène. Le regard entre la mère et le bébé est mentionné dans chaque texte.

L’enfant en famille permet d’écrire un monologue à partir d’un personnage représenté dans le tableau. Les textes relèvent les conditions de vie très rudes au XIXème siècle ainsi que la difficulté d’accès aux études pour les filles.

Les tableaux de la souffrance de l’enfant ont servi de support pour convoquer un souvenir, vrai ou créé d’un événement survenu durant l’enfance: maladie, décès.

Et finalement pour la dernière section, après avoir choisi un tableau, les participantes ont dû intégrer un jeu tiré au hasard (la marelle, cache-cache, yoyo etc.). Ce qui a eu pour résultat des textes courts laissant une grande place au langage d’enfant.

Un grand merci à l’équipe de restaurant le Barroco qui nous a réservé une table afin que nous puissions écrire et lire nos textes au chaud, malgré la forte affluence au musée ce jour dimanche.

 

 

Suzanne Ehrensperger Cuénod